Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Prier    >    Méditations pour le temps de Carême    >    Méditation pour le troisième dimanche de Carême 2016 (28 février)
Intention de prière
Seigneur, en monde où la violence se déchaîne, fais de nous des artisans de paix, des bâtisseurs d’amour.
Viens mettre le baume de ton Amour sur le cœur de tous ceux qui souffrent ;
qui sont en manque de repères,
ceux qui sont maltraités, torturés et de leurs bourreaux.
Nous t’en prions.
Appels à intervention
Appel urgent (Decembre 2017) - ARABIE SAOUDITE

Abdulkareem al Hawaj, un jeune Saoudien chiite, a été condamné à mort, sur la base d’aveux extorqués sous la torture, pour des faits qu’il aurait commis en 2012, lorsqu’il était mineur. Suite à son arrestation, il aurait été détenu au secret pendant les cinq premiers mois de sa détention. Il n’a pas non plus eu accès à un avocat pendant sa détention provisoire et ses interrogatoires.

Appel urgent (Decembre 2017) - TADJIKISTAN

BOUZOURGMEKHR YOROV,
un avocat maltraité en prison !

Condamné pour divers chefs d’accusation spécieux à 28 ans d’emprisonnement, l’avocat tadjik Bouzourgmekhr Yorov est battu, humilié et tenu régulièrement à l’isolement. Il a très probablement été arrêté afin d’être empêché de défendre les dirigeants d’un parti d’opposition interdit qu’il représente et afin de dissuader tout autre avocat de le faire.

Appel urgent (Novembre 2017) - BELGIQUE

PLAIDOYER POUR LE BIEN-VIVRE DES ANCIENS DETENUS

Appel urgent (Novembre 2017) - GUINÉE-EQUATORIALE

Bientôt deux mois que le dessinateur équato-guinéen est détenu sans inculpation à la prison de Black Beach à Malabo. Son péché est d’avoir publié la Bande dessinée « La Pesadilla de Obi » (« Le cauchemar d’Obiang »), très critique envers le régime du Président Teodoro Obiang Nguema au pouvoir depuis août 1979.
En 2014, Ramon Esono Ebalé, qui vit au Paraguay, publie « La Pesadilla de Obi », dans laquelle il dénonce les abus du régime en place en Guinée- équatoriale, au nombre desquels les élections frauduleuses, la corruption et les richesses accaparées par le clan Obiang.

Appel urgent (Octobre 2017) - BAHREÏN

TORTURES ET HARCÈLEMENT
Outre une pratique généralisée de la torture et des mauvais traitements sur les détenus, les autorités bahreïnies s’en prennent de plus en plus systématiquement aux défenseurs des droits humains et aux opposants politiques du pays.

Méditation pour le troisième dimanche de Carême 2016 (28 février)

Troisième dimanche Carême 28 février 2016
Ex 3, 1-8a10.13-15 Ps 102 1Co10, 1-6.10-12 Lc13, 1-9

Un dimanche botanique ce troisième dimanche de Carême de l’année C ! Dans l’évangile, un figuier est planté dans une vigne. Ce figuier ne porte pas de fruit. Et cela n’a rien à voir avec une punition envoyée par Dieu. Pas plus que le massacre des Galiléens ordonné par Hérode. Pas plus que la mort des 18 personnes écrasées par la chute de la tour de Siloé. Pas plus que toutes les injustices qui endeuillent notre monde. Dieu, en effet, est blessé par le mal. Il est un Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère et plein d’amour. Il réclame notre vie à la tombe. C’est pourquoi, justement, le vigneron se soucie de son figuier stérile. C’est pourquoi il l’entoure de soins et de patience afin qu’il croule sous les figues à la saison des fruits. Sinon, le maître devra bien se résoudre à le couper. Le figuier c’est chacun de nous. Le Seigneur nous appelle inlassablement à la conversion en ce temps de carême.
Par ailleurs le livre de l’Exode nous conduit à l’Horeb, à la montagne de Dieu. Pas d’arbre dans le désert mais un arbuste en flamme. Du coeur du buisson ardent le Seigneur appelle Moïse. Il lui révèle son nom, son être : "Je- suis". Il l’invite à une conversion. Moïse, paisible berger de Jethro, est envoyé libérer les fils d’Israël esclaves en Egypte.
La conversion n’est jamais acquise une fois pour toutes. Saint Paul nous le rappelle. Le Seigneur nous presse de nous convertir sans cesse. Il s’agit d’abord, avec son aide, d’extirper et d’extirper encore la racine du mal qui est en nous, de nous laisser sans cesse guérir par Lui de nos maladies, de notre péché . Il s’agit aussi de nous engager modestement et résolument aux côtés des défenseurs des droits de l’homme réduits au silence.

Seigneur nous te confions en particulier Fred Bauma et Yves Makwambala emprisonnés en RDC. Rafael Maldonado, Ramón Cadena et Miguel Morth au Guatemala sont également présents dans notre prière. Tu fais oeuvre de justice.
Viens à leur secours. Eclaire aussi les responsables de la justice.

PNG - 383.8 ko
Qu’eux aussi puissent entrer dans un chemin de conversion.

Textes : Terese-Marie Bernard, de l’ACAT Belgique francophone

  Imprimer