Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Prier    >    Méditations pour le temps de Carême    >    Méditation pour le cinquième dimanche de Carême 2016 (13 mars)
Intention de prière
Seigneur, en monde où la violence se déchaîne, fais de nous des artisans de paix, des bâtisseurs d’amour.
Viens mettre le baume de ton Amour sur le cœur de tous ceux qui souffrent ;
qui sont en manque de repères,
ceux qui sont maltraités, torturés et de leurs bourreaux.
Nous t’en prions.
Appels à intervention
Appel urgent (Decembre 2017) - ARABIE SAOUDITE

Abdulkareem al Hawaj, un jeune Saoudien chiite, a été condamné à mort, sur la base d’aveux extorqués sous la torture, pour des faits qu’il aurait commis en 2012, lorsqu’il était mineur. Suite à son arrestation, il aurait été détenu au secret pendant les cinq premiers mois de sa détention. Il n’a pas non plus eu accès à un avocat pendant sa détention provisoire et ses interrogatoires.

Appel urgent (Decembre 2017) - TADJIKISTAN

BOUZOURGMEKHR YOROV,
un avocat maltraité en prison !

Condamné pour divers chefs d’accusation spécieux à 28 ans d’emprisonnement, l’avocat tadjik Bouzourgmekhr Yorov est battu, humilié et tenu régulièrement à l’isolement. Il a très probablement été arrêté afin d’être empêché de défendre les dirigeants d’un parti d’opposition interdit qu’il représente et afin de dissuader tout autre avocat de le faire.

Appel urgent (Novembre 2017) - BELGIQUE

PLAIDOYER POUR LE BIEN-VIVRE DES ANCIENS DETENUS

Appel urgent (Novembre 2017) - GUINÉE-EQUATORIALE

Bientôt deux mois que le dessinateur équato-guinéen est détenu sans inculpation à la prison de Black Beach à Malabo. Son péché est d’avoir publié la Bande dessinée « La Pesadilla de Obi » (« Le cauchemar d’Obiang »), très critique envers le régime du Président Teodoro Obiang Nguema au pouvoir depuis août 1979.
En 2014, Ramon Esono Ebalé, qui vit au Paraguay, publie « La Pesadilla de Obi », dans laquelle il dénonce les abus du régime en place en Guinée- équatoriale, au nombre desquels les élections frauduleuses, la corruption et les richesses accaparées par le clan Obiang.

Appel urgent (Octobre 2017) - BAHREÏN

TORTURES ET HARCÈLEMENT
Outre une pratique généralisée de la torture et des mauvais traitements sur les détenus, les autorités bahreïnies s’en prennent de plus en plus systématiquement aux défenseurs des droits humains et aux opposants politiques du pays.

Méditation pour le cinquième dimanche de Carême 2016 (13 mars)

Livre d’Isaïe (43,16-21) lettre de St Paul Apôtre aux Philippiens (3, 8-14)
Evangile selon St Jean (8, 1-11)

Les scribes et les pharisiens veulent lapider cette femme prise en flagrant délit d’adultère parce qu’elle a enfreint la loi. Ils la jugent. Et nous, ne nous arrive-t-il pas de juger l’autre d’après nos critères, nos propres jugements ?
Face à eux, Jésus reste libre, il sait qu’il ne peut pas contredire la parole de Moïse mais il n’entre pas dans leur jeu, il les met face à eux-mêmes : « Celui qui est sans péché, qu’il lui jette la première pierre. »
Par cet évènement, Jésus nous appelle à la miséricorde, nous montre un chemin d’Amour, de non jugement. Il ne dit pas à la femme que ce n’est pas grave mais son regard la relève, leur rencontre la remet debout. Elle n’est plus une pécheresse, une condamnée à mort. Jésus l’invite à repartir vivante, se sachant aimée de Dieu. Elle peut désormais aller, être témoin de la miséricorde.
Nous aussi, nous sommes invités à la conversion et le Seigneur nous attend aussi avec un cœur et un regard de miséricorde. "Moi non plus, Je ne te condamne pas. Va, désormais ne pèche plus !" (v. 11). Comme nous le suggère Isaïe dans le texte de ce dimanche, Dieu fait toute chose nouvelle, Il veut nous relever et nous envoyer proclamer la bonne nouvelle de son Amour : « « Le Seigneur dit : 18 Ne faites plus mémoire des événements passés, ne songez plus aux choses d’autrefois. 19 Voici que je fais une chose nouvelle : elle germe déjà, ne la voyez-vous pas ?
Oui, je vais faire passer un chemin dans le désert, des fleuves dans les lieux arides. 20 Les bêtes sauvages me rendront gloire – les chacals et les autruches – parce que j’aurai fait couler de l’eau dans le désert, des fleuves dans les lieux arides, pour désaltérer mon peuple, celui que j’ai choisi. 21 Ce peuple que je me suis façonné redira ma louange. » Is 43, 18-21

Terminons par cette belle prière de sœur Faustine Kowalska (Petit journal 163) :

Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, Pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’ après les apparences extérieures...
Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférent à ses douleurs ni à ses plaies.
Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’ai pour chacun un mot de consolation et de pardon.
Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions...
Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude...
Aide-moi, seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux...
Que ta miséricorde repose en moi, o mon Seigneur...
O mon Jésus, Transforme-moi en toi, car tu peux tout ».
Amen.


Illustrations : Nizar Ali Badr (Syrie)

  Imprimer