Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Agir    >    Autres actions et événements    >    La lettre de l’ACAT – actualités, action et prière Juillet 2018
Actualités de l'ACAT
La lettre de l’ACAT – actualités, action et prière Octobre 2018

Chers adhérents et sympathisants,

Vous trouverez aujourd’hui, 1er Octobre, notre newsletter mensuelle.

Notre ACAT Info de l’automne, qui regorge, lui, de renseignements, devrait être bientôt expédié et consultable en ligne.

Il y a ce mois-ci 3 actions, vous êtes libres de souscrire aux trois courriers ou de n’en garder qu’un ou deux, comme habituellement. Simplement, vu que nous avons un peu baguenaudé pendant les vacances, et que les informations ou communications fournies par la FIACAT et les autres ONG restent, à ce jour, parcimonieuses, nous avons adjoint aux appels une action épistolaire supplémentaire basée sur celles proposées via les réseaux sociaux par Amnesty, que nous devons soutenir.

Comme toujours, vous êtes encouragés à nous faire part de vos remarques et nous sommes à votre disposition.

En Union dans la prière !

Cécile Auriol, au nom du conseil d’administration de l’ACAT

Nouvel article N° 289
La lettre de l’ACAT – actualités, action et prière Juillet 2018

Chers adhérents et sympathisants,

Nous espérons que cette lettre différée vous rejoint dans la douceur de l’été et qu’elle est la bienvenue.
Par la présente nous vous signalons surtout le placement, suivant la demande expresse de plusieurs d’entre vous, d’une pétition destinée à faire libérer M. Rukuki. De Bujumbura et Germain, diverses nouvelles nous sont parvenues (voir Appel Urgent de l’ACAT France et le communiqué de la FIACAT).
Comme toujours, vous êtes encouragés à nous faire part de vos remarques et nous sommes à votre disposition.
Nous vous signalons par ailleurs que les Appels ne paraitrons pas ce premier août, mais dans la seconde partie du mois (faute de « main d’œuvre disponible »). En revanche nous vous signalons notre « Appel à témoins » –dans la rubrique Actualités nationales- et vous assurons qu’il y aura toujours quelqu’un pour répondre à votre requête, même avec un certain délai.

Unis dans la prière !
Bel été

Cécile Auriol, au nom du conseil d’administration de l’ACAT
(Pour ouvrir un lien hypertexte, il convient de cliquer sur le texte en gras, bleu ou mauve)

La lettre de l’ACAT : Actualités (NDV) action et prière Mai 2018

Chers adhérents,

En mai 2018, l’ACAT se mobilise pour obtenir la libération de Germain Rukuki. Nous avons également décidé de faire appel à vous concernant la détention arbitraire d’un défenseur togolais, M. Johnson, qui nous préoccupe vivement et à laquelle nous souhaitons que les autorités mettent fin au plus vite.

L’avancée dans le temps se trouvant en réalité aux commandes, nous préparons aussi les différentes veillées de prières œcuméniques, en lien avec la journée internationale de soutien aux victimes de la torture des Nations Unies, qui a lieu le 26 juin de chaque année. Dans ce cadre, nous vous sollicitons. Le but de ce nouveau courrier est de vous fédérer autour de cette nuit des Veilleurs (NDV), et de vous informer un peu plus précisément du déroulement des « festivités ».

En vous souhaitant un beau jour de Pentecôte, et de rencontrer Son Esprit dans votre poursuite du Bien et de la Paix sur la terre, je vous remercie de votre attention.

Cécile Auriol, pour le conseil d’administration de l’ACAT

Rapport de visite du Comité européen pour la prévention de la torture sur sa visite en Belgique en mars/avril 2017

Belgique : le Comité anti-torture demande une amélioration des conditions de détention en milieu carcéral, une meilleure prise en charge des internés psychiatriques et un renforcement de la lutte contre les violences policières

Sur notre page Facebook
La lettre de l’ACAT – actualités, action et prière Juillet 2018

Chers adhérents et sympathisants,

Nous espérons que cette lettre différée vous rejoint dans la douceur de l’été et qu’elle est la bienvenue.
Par la présente nous vous signalons surtout le placement, suivant la demande expresse de plusieurs d’entre vous, d’une pétition destinée à faire libérer M. Rukuki. De Bujumbura et Germain, diverses nouvelles nous sont parvenues (voir Appel Urgent de l’ACAT France et le communiqué de la FIACAT).
Comme toujours, vous êtes encouragés à nous faire part de vos remarques et nous sommes à votre disposition.
Nous vous signalons par ailleurs que les Appels ne paraitrons pas ce premier août, mais dans la seconde partie du mois (faute de « main d’œuvre disponible »). En revanche nous vous signalons notre « Appel à témoins » –dans la rubrique Actualités nationales- et vous assurons qu’il y aura toujours quelqu’un pour répondre à votre requête, même avec un certain délai.

Unis dans la prière !
Bel été

Cécile Auriol, au nom du conseil d’administration de l’ACAT
(Pour ouvrir un lien hypertexte, il convient de cliquer sur le texte en gras, bleu ou mauve)

Les appels du mois

Turkménistan
(HRW et ACAT Allemagne)
Reporter pour Alternative Turkménistan News (ATN), Gaspar enquêtait pour dénoncer le travail forcé géré par l’État dans les champs de coton, notamment le travail des enfants. Lors de la récolte de coton 2016, il a rassemblé des preuves dans le district de Farap (province de Lebap) : des interviews et des photos de personnes forcées par les autorités à travailler dans les champs de coton, afin que les quotas gouvernementaux soient remplis...

Situation : Actuellement, M.
 Gaspar Matalaev, défenseur des droits humains est arbitrairement maintenu en détention au camp de Turkmenabat, en vertu d’une condamnation à trois ans de prison après un procès inique fin 2016.
→ la lettre d’intervention urgente à adresser à M. Gurbanguly Berdymukhamedov, président de la république

RDC
Carbone Beni, Grâce Tshiuza, Mino Bompomi, Cédric Kalonji et Palmer Kabeya ont été́ arrêtés, sans mandat, fin décembre 2017 par des agents des services de renseignements pour avoir appelé́ les kinois à participer à une manifestation pacifique pour réclamer des élections.

Situation : Ils ont commis une « Offense à Dieu » !

la LETTRE à adresser au président Kabila


CAMPAGNE BURUNDI Condamnation à 32 années d’enfermement de Germain Rukuki ! Les ACAT et la FIACAT se battent pour obtenir sa libération et la révision de son procès ! (FIACAT, ACAT Burundi, ACAT France, OMCT ...)

→Ici notre pétition (version papier) à adresser aux autorités burundaises et à diffuser autour de vous et là, le rapport conjoint que nous ont fourni les ACAT-iens burundais s’agissant du référendum de mai 2018.
Mais aussi et surtout notre pétition online pour Germain (sur Change.org ou http://tinyurl.com/rukuki) à diffuser svp !

→ Par ailleurs, nous proposons ici le tout récent appel diffusé par l’ACAT France qui nous informe sur la situation de M. Rukuki ces jours-ci (victime d’une mauvaise chute, il devrait pouvoir bénéficier d’une libération conditionnelle dans l’attente de la révision de son jugement). En voici la lettre.


ACTUALITES DE LA FIACAT

  • La FIACAT et les ACAT ont mené diverses actions lors de la 38ème session du Conseil des droits de l’homme (18 juin - 6 juillet 2018). Nous vous en livrons ici la teneur. Les pièces jointes sur le Burundi et la RDC sont en anglais, mais le document de l’ONU sur la RCA, qui mérite notre considération, est en rédigé en français !

1- Dialogue interactif avec la Commission d’enquête sur le Burundi A l’occasion du compte-rendu oral de la Commission d’enquête sur le Burundi mise en place par la résolution 33/24 du 30 septembre 2016 afin d’enquêter sur les violations des droits de l’homme commises au Burundi depuis avril 2015, la FIACAT, le CCPR Centre, Defend Defenders (the East and Horn of Africa Human Rights Defenders Project) et l’OMCT ont fait une déclaration conjointe avec une coalition d’ONG burundaises (ACAT Burundi, APRODH, CAVIB, CB CPI, FORSC, FOCODE, Ligue Iteka, RCP, SOS-Torture / Burundi et UBJ). Cette déclaration dénonce l’adoption d’une nouvelle Constitution au Burundi représentant une menace à la minorité ethnique et remettant en cause le principe de partage de pouvoir entre toutes les forces politiques du pays. Elle dénonce également la répression de la population et particulièrement des défenseurs des droits de l’homme dont Germain Rukuki ancien membre de l’ACAT Burundi et l’impunité qui règne au Burundi. Vous trouverez la résolution (ici) ci-jointe.
Pour plus d’information sur le dialogue interactif

2- Dialogue renforcé sur la République démocratique du Congo
Le 23 juin 2017, le Conseil des droits de l’homme a voté à l’unanimité la résolution 35/33 mettant en place une équipe d’experts internationaux sur la situation au Kasaï en République démocratique du Congo. Un an après cette décision, l’équipe d’experts internationaux présentait son rapport détaillé (voir document ci-joint). A cette occasion, la FIACAT et l’ACAT RDC ont souhaité adresser une déclaration conjointe aux Etats membres du Conseil (voir document en cliquant ici) dénonçant la difficile situation des défenseurs des droits de l’homme en RDC et adressant les violations des droits de l’homme qui continuent de se perpétrer en RDC et le non-respect de l’accord de la Saint Sylvestre visant à mettre un terme au conflit politique qui sévit en RDC depuis décembre 2016, date à laquelle Joseph Kabila a décidé de se maintenir au pouvoir et de ne pas tenir les élections prévues à cette date.
Suite à ce dialogue renforcé, le Conseil des droits de l’homme a adopté une prolongeant le mandat des experts internationaux jusqu’à septembre 2018 afin qu’ils puissent finaliser leurs travaux. Pour plus d’information sur le dialogue renforcé :

3- Dialogue interactif avec l’Experte indépendante sur la République centrafricaine
Lors de ce dialogue, l’Experte indépendante a souligné les progrès effectués en matière de réformes institutionnelles mais a également déploré la dégradation de la situation sécuritaire, politique et humanitaire. A cette occasion la FIACAT et l’ACAT RCA ont fait une déclaration conjointe ici appelant le gouvernement centrafricain à abolir la peine de mort pour tous les crimes et dénonçant l’insécurité persistante et l’impunité dans le pays.


Actualités nationales : Appel à témoins

  • Les administrateurs de votre a.s.b.l ont été sollicités pour mener à bien plusieurs enquêtes, dont l’une consiste à prendre le pouls du monde pénitentiaire belge. Si l’un de vous, travailleur sur ce terrain, découvrait incidemment ce message, qu’il n’hésite pas à nous contacter par mail, Facebook ou téléphone pour se joindre à nous ! Il (ou elle) apporterait assurément une dimension ethnosociologique plus actuelle et enrichirait nos travaux et nos rapports. MERCI

Bonne Nouvelle

Roberto Carlos Ruiz Hernández est libre depuis le 31 mai 2018.
La priorité pour lui à présent est de repartir vers les États-Unis où il espère trouver une vie meilleure.
Dans ces conditions, selon la loi en vigueur au Mexique, sa plainte pour torture ne pourra malheureusement être maintenue.
Roberto Carlos remercie tous les sympathisants de l’ACAT qui se sont déjà mobilisés pour lui et les invite à prier pour tous les migrants victimes de torture au Mexique afin qu’ils obtiennent justice qu’ils décident de rester ou qu’ils ne fassent que transiter.


Prier pour les victimes

« Seigneur,
nous venons de vivre la nuit des veilleurs et te présentons encore tous ceux qui par le monde sont torturés, humiliés.
Prends aussi pitié de tous ceux qui se donnent le droit de mettre à mort leurs frères même quand leur culpabilité n’est pas établie.
Jésus, toi qui as donné ta vie pour nous, viens toucher leur cœur et viens accompagner tous ceux qui sont torturés, ceux qui sont les couloirs de la mort. Nous t’en prions. »

Amen
de Nadine Dawance, administratrice

Pour Ahmadreza Djalali, captif en Iran, continuons nos prières


Retrouvez plus d’information sur le site Internet de l’ACAT
Suivez et « soutenez » notre page Facebook
Soutenez l’ACAT en faisant un don : CCP : BE 29 0001 495 125 64


Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture, Rue Brogniez 44, 1070 Bruxelles


  Imprimer