Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Agir    >    Appels à intervention    >    Campagne Libye - Europe
Intention de prière
Seigneur, en monde où la violence se déchaîne, fais de nous des artisans de paix, des bâtisseurs d’amour.
Viens mettre le baume de ton Amour sur le cœur de tous ceux qui souffrent ;
qui sont en manque de repères,
ceux qui sont maltraités, torturés et de leurs bourreaux.
Nous t’en prions.
Appels à intervention
Actualités de l'ACAT
Les Journées Nationales de la Prison 2019...

Les Journées Nationales de la Prison 2019 auront lieu du 23 au 30 novembre. Le thème de cette année est « Justice, Prison : Sortir du cercle vicieux ».

La lettre de l’ACAT – actualités, action et prière Novembre 2019

Chers adhérents et sympathisants,

Dans le premier Appel, il ne s’agit pas de prendre position pour ou contre l’homosexualité, pour ou contre les LGTB - ou les prétendues menées obscures de leurs mouvements-, mais bien de s’opposer ensemble et de toutes nos forces à la Peine de mort, qui risque de bientôt frapper les personnes homosexuelles en Ouganda. Et de déclencher des persécutions à leur encontre . Cependant, cette intervention peut en déranger certains, friser pour eux l’apostasie. Aussi vous recevrez dans les meilleurs délais un appel ( davantage fédérateur, moins compromettant pour certains) dans un second volet de la lettre de l’ACAT.

Le mois de novembre est dédié dans notre Royaume de Belgique aux prisons et aux détenus. A l’initiative d’un groupement pluraliste d’associations et d’organisations, les Journées Nationales de la Prison (JNP) informent et stimulent la discussion autour de la situation carcérale en Belgique. Pour cette 6ème édition, les JNP posent la question « Après la prison, toujours la prison ? ». Alors, rendez-vous le 27 novembre et sur le site (Indications à la rubrique actualités nationales).

La deuxième partie de la lettre sera aussi l’occasion de vous préciser le lieu qui n’est pas encore déterminé de cet événement, ainsi que le nom du film ou documentaire retenu pour notre soirée débat, à laquelle il serait formidable que vous participiez.

Très bientôt : notre ACAT Info dans vos boites aux lettres !
Fraternellement,
Unis dans la prière ! Belle fête de la Toussaint

Cécile Auriol, au nom du conseil d’administration de l’ACAT

La lettre de l’ACAT actualités, action et prière Octobre 2019

Chers amis,

En 2019 la Journée contre la Peine de mort du 10 octobre va scruter la famille et les enfants du condamné à mort. Elle tire ainsi son chapeau à la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), qui célébrera son 30è anniversaire le 20 novembre prochain.

Vous pouvez consulter ici le matériel de campagne fourni par la Coalition mondiale et nous informer de vos initiatives qu’inspirerait cette lecture.

Pour cette Journée de mobilisation contre la peine de mort, l’ACAT-Suisse a créé une courte vidéo, basée sur les informations de la Coalition mondiale et dont nous avons l’honneur de vous proposer le lien (en français et en allemand sur YouTube). Il va sans dire que vous pouvez partager cette vidéo sur vos réseaux sociaux, sur votre site web etc.!

Comme toujours, vous pouvez nous contacter pour toute proposition d’Action ou toute autre question.

Au nom du conseil d’administration, je vous souhaite un beau début d’automne.

Cécile Auriol,
Administratrice ACAT Belgique

La lettre de l’ACAT actualités, action et prière septembre 2019

Cher Ami(e) de l’ACAT,

Notre action, poursuivons-la, portée par les mots de celui qui se désigne lui-même comme le "prisonnier du Christ".

D’ailleurs, notre équipe vous prie de ne pas hésiter à vous rappeler à notre attention en exprimant vos résistances, ou mieux, vos idées d’interventions, de façon à susciter et renouveler cette Action. Vous nous aiderez ainsi à grandir encore dans notre Foi en l’Homme.

Nous espérons que vous avez passé un bel été et vaillamment repris le cours normal de notre vie. Pour nous, cette rentrée se met doucement en place.

A l’agenda, la Journée contre la Peine de mort du 10 octobre qui regarde, un peu exceptionnellement, la famille et les enfants du condamné à mort, mais vient également en écho du 30è anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Vous pouvez consulter ici le matériel de campagne fourni par la Coalition mondiale et nous informer de vos initiatives qui naitraient de cette lecture.

Cordialement, je vous remercie beaucoup

Cécile Auriol, administratrice de l’ACAT

La lettre de l’ACAT –Action et prière juillet 2019

Cher ami ou chère amie de l’ACAT,

Voici une édition estivale de notre « Lettre », qui vous paraitra bien légère, mais c’est que nombre d’entre nous sont en congés, ou sur le point de fuir nos étouffantes - cette année -cités .

Les deux histoires ou situations portées à votre attention n’en sont pas moins extrêmement préoccupantes, et nous vous demandons de vous en saisir sans délai !

Il est possible que vous receviez ce mois-ci d’autres courriers de notre part, si l’actualité ou les circonstances l’exigent. Dans tous les cas, nous comptons sur votre assistance, votre participation et foi en notre action. Et nous vous remercions de votre fidélité.

Bonnes vacances !

Cécile Auriol, administratrice de l’ACAT

Sur notre page Facebook
Campagne Libye - Europe

L’ACAT Belgique s’est associée à l’ACAT- Allemagne et à l’organisation PRO ASYL pour une campagne Europe-Libye, concernant le sort des migrants. Notre organisation a envoyé des courriers à ce sujet à plusieurs députés du parlement fédéral. Elle a également adressé début décembre 2018 un appel (ou lettre ouverte, en plusieurs langues), accompagné d’une pétition à ses membres (reprise par plusieurs ACAT européennes et leurs sympathisants). Notre pétition et lettre ouverte ont aussi été mises en circulation en flamand.
Comme les organisations à l’origine de ce projet, nous prolongeons la campagne, et nous pensons que votre participation pourrait avoir un effet amplificateur pour se saisir de cette question.


Tous nos articles sur la Libye


Communiqué de presse (Format MSWord)


Communiqué de presse
12 février 2019

Appel aux Parlements nationaux

Pour les personnes en quête de protection, la Libye est l’enfer sur terre !

PRO ASYL (la plus importante organisation allemande de défense de l’immigration) et nos ACAT européennes (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) exigent 
• la fin de toute coopération allant à l’encontre des droits humains
• le débarquement en Europe de migrants rescapés 
• l’accélération de l’évacuation des personnes en quête de protection.
L’ACAT en appelle aux députés siégeant au sein des Parlements belges, ainsi qu’à la Direction Générale des Affaires multilatérales et de la Mondialisation (DGM) du SPF, et en particulier à la direction droits de l’homme du SPF : un terme doit être mis à la coopération entre l’UE et les garde-côtes libyens. Ni le Gouvernement belge ni le Parlement ne sauraient continuer à accepter que des êtres humains se trouvent réacheminés vers des camps de torture. Les organisations signataires de cet appel appellent le Gouvernement belge à tout mettre en œuvre pour la fermeture effective des camps. Dans le même temps, le processus d’évacuation, des réfugiés abandonnés dans des camps en Libye doit s’accélérer. Il est bien trop lent à l’heure actuelle.

Ces deux dernières années, ce sont plus de 30 000 personnes que les garde-côtes ont appréhendées en mer et reconduites dans l’enfer libyen. La plupart ont été immédiatement incarcérées. En Libye les conditions de détention sont parmi les plus atroces au monde. Les rapports récents d’UNHCR et de Human Rights Watch mettent en évidence des tortures, viols et exécutions sommaires. Parallèlement les migrants en quête de protection sont victimes de trafiquants d’êtres humains, d’esclavage et de travail forcé.
Dans le cadre de ses patrouilles et de ses opérations de sauvetage la garde côtière libyenne fait preuve d’une violence inouïe contre les hommes, femmes et enfants. Elle contraint les personnes par des menaces et les reconduit manu militari en Libye. En contravention avec le Droit maritime, la Libye revendique une zone de souveraineté dans les eaux internationales. En outre elle a clairement fait part de son intention d’user de violence à l’encontre des organisations humanitaires. A plusieurs reprises les unités libyennes ont menacé de mort des membres d’organisations humanitaires ou ouvert le feu sur leurs navires de sauvetage. Malgré cette accumulation de crimes, la garde côtière libyenne continue d’être financée et équipée par l’Union européenne.
Ni la Belgique ni l’Union européenne ne sauraient reconnaître la Libye comme un pays sûr, vers lequel les rescapés peuvent être reconduits. Le principe de non-refoulement est contraignant. Il doit être appliqué par tous les acteurs, de sorte que les personnes rescapées en mer ne peuvent pas être renvoyées en Libye, mais doivent être reconduites dans des ports européens. La criminalisation des opérations de sauvetage en mer doit cesser !
Contact presse : acat.belgique at gmail.com


  Imprimer

Documents joints