Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Agir    >    Appels à intervention    >    APPEL URGENT Mai 2019 Émirats Arabes Unis (EAU)
Intention de prière
Seigneur, en monde où la violence se déchaîne, fais de nous des artisans de paix, des bâtisseurs d’amour.
Viens mettre le baume de ton Amour sur le cœur de tous ceux qui souffrent ;
qui sont en manque de repères,
ceux qui sont maltraités, torturés et de leurs bourreaux.
Nous t’en prions.
Appels à intervention
Actualités de l'ACAT
Les Journées Nationales de la Prison 2019...

Les Journées Nationales de la Prison 2019 auront lieu du 23 au 30 novembre. Le thème de cette année est « Justice, Prison : Sortir du cercle vicieux ».

La lettre de l’ACAT – actualités, action et prière Novembre 2019

Chers adhérents et sympathisants,

Dans le premier Appel, il ne s’agit pas de prendre position pour ou contre l’homosexualité, pour ou contre les LGTB - ou les prétendues menées obscures de leurs mouvements-, mais bien de s’opposer ensemble et de toutes nos forces à la Peine de mort, qui risque de bientôt frapper les personnes homosexuelles en Ouganda. Et de déclencher des persécutions à leur encontre . Cependant, cette intervention peut en déranger certains, friser pour eux l’apostasie. Aussi vous recevrez dans les meilleurs délais un appel ( davantage fédérateur, moins compromettant pour certains) dans un second volet de la lettre de l’ACAT.

Le mois de novembre est dédié dans notre Royaume de Belgique aux prisons et aux détenus. A l’initiative d’un groupement pluraliste d’associations et d’organisations, les Journées Nationales de la Prison (JNP) informent et stimulent la discussion autour de la situation carcérale en Belgique. Pour cette 6ème édition, les JNP posent la question « Après la prison, toujours la prison ? ». Alors, rendez-vous le 27 novembre et sur le site (Indications à la rubrique actualités nationales).

La deuxième partie de la lettre sera aussi l’occasion de vous préciser le lieu qui n’est pas encore déterminé de cet événement, ainsi que le nom du film ou documentaire retenu pour notre soirée débat, à laquelle il serait formidable que vous participiez.

Très bientôt : notre ACAT Info dans vos boites aux lettres !
Fraternellement,
Unis dans la prière ! Belle fête de la Toussaint

Cécile Auriol, au nom du conseil d’administration de l’ACAT

La lettre de l’ACAT actualités, action et prière Octobre 2019

Chers amis,

En 2019 la Journée contre la Peine de mort du 10 octobre va scruter la famille et les enfants du condamné à mort. Elle tire ainsi son chapeau à la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), qui célébrera son 30è anniversaire le 20 novembre prochain.

Vous pouvez consulter ici le matériel de campagne fourni par la Coalition mondiale et nous informer de vos initiatives qu’inspirerait cette lecture.

Pour cette Journée de mobilisation contre la peine de mort, l’ACAT-Suisse a créé une courte vidéo, basée sur les informations de la Coalition mondiale et dont nous avons l’honneur de vous proposer le lien (en français et en allemand sur YouTube). Il va sans dire que vous pouvez partager cette vidéo sur vos réseaux sociaux, sur votre site web etc.!

Comme toujours, vous pouvez nous contacter pour toute proposition d’Action ou toute autre question.

Au nom du conseil d’administration, je vous souhaite un beau début d’automne.

Cécile Auriol,
Administratrice ACAT Belgique

La lettre de l’ACAT actualités, action et prière septembre 2019

Cher Ami(e) de l’ACAT,

Notre action, poursuivons-la, portée par les mots de celui qui se désigne lui-même comme le "prisonnier du Christ".

D’ailleurs, notre équipe vous prie de ne pas hésiter à vous rappeler à notre attention en exprimant vos résistances, ou mieux, vos idées d’interventions, de façon à susciter et renouveler cette Action. Vous nous aiderez ainsi à grandir encore dans notre Foi en l’Homme.

Nous espérons que vous avez passé un bel été et vaillamment repris le cours normal de notre vie. Pour nous, cette rentrée se met doucement en place.

A l’agenda, la Journée contre la Peine de mort du 10 octobre qui regarde, un peu exceptionnellement, la famille et les enfants du condamné à mort, mais vient également en écho du 30è anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Vous pouvez consulter ici le matériel de campagne fourni par la Coalition mondiale et nous informer de vos initiatives qui naitraient de cette lecture.

Cordialement, je vous remercie beaucoup

Cécile Auriol, administratrice de l’ACAT

La lettre de l’ACAT –Action et prière juillet 2019

Cher ami ou chère amie de l’ACAT,

Voici une édition estivale de notre « Lettre », qui vous paraitra bien légère, mais c’est que nombre d’entre nous sont en congés, ou sur le point de fuir nos étouffantes - cette année -cités .

Les deux histoires ou situations portées à votre attention n’en sont pas moins extrêmement préoccupantes, et nous vous demandons de vous en saisir sans délai !

Il est possible que vous receviez ce mois-ci d’autres courriers de notre part, si l’actualité ou les circonstances l’exigent. Dans tous les cas, nous comptons sur votre assistance, votre participation et foi en notre action. Et nous vous remercions de votre fidélité.

Bonnes vacances !

Cécile Auriol, administratrice de l’ACAT

Sur notre page Facebook
APPEL URGENT Mai 2019 Émirats Arabes Unis (EAU)

Utilisateurs d’i-phones qui, en août 2016, avez mis à jour votre appareil pour pallier une faille de sécurité, vous êtes un peu les « obligés »du défenseur des droits de l’homme Ahmed Mansoor !
Selon nombre de médias, votre smartphone aurait dû être impliqué dans une tentative d’espionnage d’envergure. Mansoor est celui qui a donné l’alerte et transmis les messages suspects aux experts software canadiens. Ceux-ci identifient alors le virus Pegasus, conduisant Apple à éditer rapidement un logiciel de sécurité contre le piratage.

« Suis-moi. »
Jn 21,19
Word - 24.7 ko

Écrire avant le 09-06-19


Or le même Ahmed Mansoor est aujourd’hui en détention aux Émirats Arabes Unis (EAU), dans un état de santé critique. En mars 2016 il a entamé une première grève de la faim afin de protester contre ses conditions d’incarcération, contre la procédure judiciaire inéquitable à son encontre qui a abouti à son emprisonnement, et contre les possibilités de visites très limitées. Le 31 décembre 2018, la Chambre pour la sécurité d’État de la Cour suprême d’Abu Dhabi a confirmé la sentence de dix années de prison prononcée en mai 2018 contre Mansoor.
Voici les chefs d’accusations retenus contre lui : „Avoir symboliquement humilié le statut et la réputation des Émirats Arabes Unis et, en particulier, sa direction politique ; „Avoir répandu de fausses informations afin de nuire à l’image des Émirats à l’étranger » ; ainsi que d’ avoir présenté l’UEA comme un état de non- droit, dépourvu de loi. Selon le Gulf Centre for Human Rights (GCHR)- dont l’ACAT utilise régulièrement les informations- Mansoor se trouve à la prison al-Sadr d’Abu Dhabi. Depuis son incarcération en mars 2017 il est à l’isolement dans des conditions indignes. Sa cellule est dépourvue de lit et d’accès à l’eau courante. Il semble peu à peu glisser vers la cécité et ne parvient plus à se déplacer que très difficilement.
Ahmed est très engagé au sein du CGHR (cf. plus haut). Dès 2011, il était emprisonné pour une pétition appelant à des réformes démocratiques aux EAU. En même temps il remportait en 2015 le prestigieux prix Martin Ennals pour son action en faveur des droits humains dans un contexte épouvantablement répressif. Par ailleurs, Mansoor est l’initiateur d’une lettre conjointe appelant les leaders de la Ligue Arabe- réunis en mars 2017 à l’occasion d’un sommet- à la libération de tous les prisonniers de conscience au Moyen-Orient. De la même manière, Mansoor s’était fortement engagé dans la défense du Dr.Nasser bin Ghaith, et celle d’Osama al-Najjar. L’éminent économiste Nasser bin Ghaith avait fait l’objet d’une disparition forcée en 2015. Il était réapparu fin mars 2017 devant la Cour d’appel d’Abu Dhabi après sa condamnation à 10 ans de prison. Au pénitencier d’al-Razeen, le« Guantanamo d’Abu Dhabi », au cœur du désert, il a entamé plusieurs grèves de la faim pour protester contre la pénurie de soins et de visites. Quant à Osama al-Najjar, âgé de 25 ans, il a été condamné en novembre 2014 à trois ans de privation de liberté pour des twitts dénonçant le traitement réservé à son père. Ce dernier est un activiste du groupe UAE94 accusé d’avoir voulu renverser le gouvernement. Il a écopé de 7 ans de détention.
Les semaines précédant sa dernière arrestation, Ahmed Mansoor avait critiqué les violations des droits humains survenus lors du conflit yéménite. Les Émirats font partie de la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite qui combat les milices houthies pro-iraniennes. Certes toutes les parties au conflit sont responsables de graves violations des droits humains. Ainsi il est permis d’imputer aux troupes émiraties une pratique massive de la torture et l’organisation fréquente de disparitions forcées.

Émirats Arabes Unis (EAU)
Régime Émirats : fédération de 7 États du Golfe persique
Présidés par Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane
Superficie 77 700 km 2
Population 9,2 Mio. habitants(+de 70% d’Arabes, 10% Nomades) Religion : 96% Musulmans : 80% Sunnites, 16% Shiites
Capitale Abou Dhabi
Peine de Mort OUI
Torture OUI
Conventions ratifiées Les Emirats Arabes Unis ont ratifié la Convention contre la torture de l’ONU, mais pas le Pacte relatif aux droits civils et politiques et son protocole facultatif.
  Imprimer