Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Qui sommes-nous ?
Intention de prière
Seigneur, en monde où la violence se déchaîne, fais de nous des artisans de paix, des bâtisseurs d’amour.
Viens mettre le baume de ton Amour sur le cœur de tous ceux qui souffrent ;
qui sont en manque de repères,
ceux qui sont maltraités, torturés et de leurs bourreaux.
Nous t’en prions.
Appels à intervention
Appel urgent (Decembre 2017) - ARABIE SAOUDITE

Abdulkareem al Hawaj, un jeune Saoudien chiite, a été condamné à mort, sur la base d’aveux extorqués sous la torture, pour des faits qu’il aurait commis en 2012, lorsqu’il était mineur. Suite à son arrestation, il aurait été détenu au secret pendant les cinq premiers mois de sa détention. Il n’a pas non plus eu accès à un avocat pendant sa détention provisoire et ses interrogatoires.

Appel urgent (Decembre 2017) - TADJIKISTAN

BOUZOURGMEKHR YOROV,
un avocat maltraité en prison !

Condamné pour divers chefs d’accusation spécieux à 28 ans d’emprisonnement, l’avocat tadjik Bouzourgmekhr Yorov est battu, humilié et tenu régulièrement à l’isolement. Il a très probablement été arrêté afin d’être empêché de défendre les dirigeants d’un parti d’opposition interdit qu’il représente et afin de dissuader tout autre avocat de le faire.

Appel urgent (Novembre 2017) - BELGIQUE

PLAIDOYER POUR LE BIEN-VIVRE DES ANCIENS DETENUS

Appel urgent (Novembre 2017) - GUINÉE-EQUATORIALE

Bientôt deux mois que le dessinateur équato-guinéen est détenu sans inculpation à la prison de Black Beach à Malabo. Son péché est d’avoir publié la Bande dessinée « La Pesadilla de Obi » (« Le cauchemar d’Obiang »), très critique envers le régime du Président Teodoro Obiang Nguema au pouvoir depuis août 1979.
En 2014, Ramon Esono Ebalé, qui vit au Paraguay, publie « La Pesadilla de Obi », dans laquelle il dénonce les abus du régime en place en Guinée- équatoriale, au nombre desquels les élections frauduleuses, la corruption et les richesses accaparées par le clan Obiang.

Appel urgent (Octobre 2017) - BAHREÏN

TORTURES ET HARCÈLEMENT
Outre une pratique généralisée de la torture et des mauvais traitements sur les détenus, les autorités bahreïnies s’en prennent de plus en plus systématiquement aux défenseurs des droits humains et aux opposants politiques du pays.

Actualités de l'ACAT
Sur notre page Facebook
Qui sommes-nous ?

L’ACAT est une organisation de droits humains de confession chrétienne qui s’engage dans le monde entier pour l’abolition de la torture et de la peine de mort.

Elle fonde son action sur l’article 5 de la Déclaration universelle des droits de l’homme :

«  Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.   »

et sur la parole de Jésus-Christ (Évangile selon Saint Mathieu (25,40)) :

«  Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.  »

L’ACAT

  • intervient indépendamment de l’appartenance politique, religieuse ou ethnique des victimes
  • est indépendante de toute institution ; elle est oecuménique et ouverte à toutes et à tous
  • est représentée dans près de 30 pays, et les entités nationales sont affiliées à l’organisation faîtière, la FIACAT

La fondation de l’ACAT

L’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) est née en France le 16 juin 1974, sous l’initiative d’Hélène Engel et d’Edith du Tertre.

Les fondements chrétiens de notre action

En tant qu’organisation chrétienne, l’ACAT a pour objectif de sensibiliser les chrétiens et les chrétiennes aux problématiques de la torture et de la peine de mort, et de les inviter à agir.

L’ACAT est convaincue que la torture et la peine de mort sont strictement incompatibles avec l’Évangile.

L’ACAT Belgique francophone

La section Belgique francophone de l’ACAT a été fondée en 1985.

Retrouvez ici la composition de son conseil d’administration et les derniers rapports d’activité.

La FIACAT

La Fédération internationale de l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture, la FIACAT, est une organisation internationale non gouvernementale de défense des droits de l’homme, créée en 1987, qui lutte pour l’abolition de la torture et de la peine de mort. La Fédération regroupe une trentaine d’associations nationales, les ACAT, présentes sur quatre continents.

Contacter l’ACAT

Pour nous joindre ou nous rejoindre.