Le site de l'ACAT Belgique est en reconstruction!!!

Notre site est actuellement en maintenance, suite à une mise à jour des serveurs nous hébergeant!

Acat Belgique Logo
Agenda ACAT Belgique.

À cause de l'épidemie en cours, notre agenda est quelque peu bousculé.

  • Nuit des Veilleurs 27 Juin 2020

    Tous les ans, autour de la date du 26 mai, Journée internationale de l'ONU pour le soutien aux victimes de la torture, l'Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture (ACAT) se joint aux efforts de toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté pour combattre la torture, ainsi que tout traitement cruel, inhumain ou dégradant. La prière constitue le premier des moyens d'action, qui en inspire beaucoup d'autres. Cette année, la Nuit des Veilleurs qu'organise l'ACAT-Belgique aura lieu, exceptionnellement, par vidéoconférence.

    Le thème élu cette année est celui du Cri de Job, c'est à dire

    « Où donc est passée mon espérance ? » (Job 17 : 15)

    « Qu'est- ce à vos yeux que l’Espérance ? », ou, autrement dit, que mettez-vous derrière le mot "espérance", notamment dans le cadre de votre engagement à l’Acat?

    Alors, qu'est-ce l'espérance pour vous?

    Fraternellement!

    Telechargez le livret de la NDV... ainsi que la méditation liée!


Germain Rukuki (Burundi)

Action ACAT Belgique : OPCAT.

Coalition OPCAT

Ratification de l’OPCAT et création d’un MNP en Belgique

La Belgique a signé en 2005 le Protocole facultatif de la Convention des Nations Unies contre la Torture (OPCAT). Elle s’est alors engagée à le ratifier, ce qui n’a toujours pas été fait à ce jour. Lors de son dernier Examen Périodique Universel par le Conseil des droits de l’Homme des Nations-Unies, l’État belge a été rappelé à l’ordre en raison du non-respect de ses engagements internationaux en la matière. La Belgique n’a en effet toujours pas mis en place de Mécanisme National de Prévention de la Torture (MNP), répondant aux exigences spécifiées par les Nations Unies (les Principes de Paris) et à l’OPCAT.

Organes et problèmes existants

Il existe en Belgique un certain nombre d’institutions chargées de contrôler des lieux de privation de liberté, à l’image du Conseil central de surveillance pénitentiaire (qui contrôle les prisons) et des Commissions de surveillance (qui sont rattachées à une prison et font de la médiation et du contrôle), du Délégué général aux droits de l’enfant et du Kinderrechtencommissariaat (pour les lieux de détention des mineur·e·s) ou encore du Médiateur fédéral (qui reçoit des plaintes individuelles de toute personne, détenue ou pas). Dans le respect des Principes de Paris, certains organes sont directement rattachés au Parlement et se trouvent dès lors indépendants du pouvoir exécutif. D’autres organes ne sont pour leur part pas rattachés au Parlement mais au pouvoir exécutif. De ce fait, les principes internationaux et la mise en œuvre effective d’un contrôle de tous les lieux de privation de liberté ne sont pas aujourd’hui assurés. Il n’existe en effet aucun mécanisme de prévention de la torture et des traitements inhumains et dégradants : la Belgique n’a toujours pas ratifié l’OPCAT et les organes existants pèchent par divers aspects...

La suite...
Le Document en NL
La lettre en NL
Le Document en FR
La lettre en FR

Contacts

ACAT Belgique
Rue Brogniez 44,
1070 Bruxelles
Facebook : https://www.facebook.com/contact.acatbef/

mail: acat.belgique at gmail.com

mail: info at acat.be

Soutenez l’ACAT en faisant un don : CCP: BE07 7765 9456 8166